Ses mains ( Mony)

Publié le par Aimela

Mon blog est partage, partage d'informations, partage d'écrits ou autres  c'est pourquoi, je sollicite  mes ami(e)s  à me prêter  des textes, des peintures. Je les remercie  infiniment pour leurs dons .

 

Voici un texte  de Mony , vous commencez un peu à la connaître, j'ai déjà déposé d'autres textes  écrits par elle. 

 

 

main d'homme

 

Mony devait   commencer son texte par un incipit  qui était : Les mains disent beaucoup de choses sur un homme. Elle a écrit ce très joli texte

 

 


 

Ses mains

 

Les mains disent beaucoup de choses sur un homme et celles que je caresse avec émotion me sont familières comme des amies fidèles. Elles étaient dans la fleur de l’âge, vigoureuses, fortes quand les miennes étaient encore, privilège des bébés, fragilité et douceur. Ces mains aux ongles carrés, aux doigts parfois écorchés par la rudesse du travail qu’elles fournissaient se muaient en plumes légères pour me cajoler ou montraient leur puissance pour me soulever de terre et m’enserrer fermement face aux dangers.


Dans les livres d’images, leur index droit soulignait tel ou tel détail puis il se dressait et la phrase immuable résonnait : « écoute, voilà le marchand de sable »
Et le marchand passait, laborieux ; il garnissait des plages entières de son grain le plus fin. Aussi, nous pouvions, complices, unir nos mains pour de longues promenades au bord des vagues, construire les plus invraisemblables des châteaux ou maintenir solidement la ficelle du cerf-volant.


Ces mains que j’enserre dans les miennes ont toujours su m’indiquer le bon chemin à suivre et quand vint l’âge de l’affrontement elles tinrent solidement les rênes, laissant passer la tempête.
Je les observe avec attention. La gauche à l’annulaire serti d’une alliance d’or, signe d’une longue fidélité et la droite, magicienne quand elle tenait un pinceau fin, sont toutes deux parsemées de taches brunes survenues insidieusement. « Des fleurs de cimetière » m’avait dit cet homme en souriant.


Aujourd’hui, il est étendu, inconscient, mais mes mains lui parlent et lui disent combien je l’aime et combien j’ai encore besoin de lui. Doucement, elles effleurent chaque doigt, caressent la paume, cherchent la ligne de vie, sentent palpiter un cœur fou dans une veine gonflée et, bonheur, ressentent une faible pression.
Les mains fragilisées de cet homme me disent, elles aussi, leur amour. Alors, penchée à son oreille, je murmure tendrement « merci Papa » et je sais au plus profond de moi que j’ai pu, pour une dernière fois, pénétrer dans son monde.


Le 3 novembre 2010 par Mony

Publié dans Auteurs-amis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
C'est un texte très émouvant, tu as bien fait de le mettre sur ton blogue.
Répondre
A
Merci pour Mony , Solange. Amitié
F
Florence - Testé pour vous
Bonjour...c'est magnifique, tellement émouvant, beau...une histoire d'amour qui passe par les mains, signe de tendresse, câlins, droiture, émotions...c'est un fabuleux texte que j'aime beaucoup beaucoup. En le lisant, beaucoup ont pensé à leur papa, disparu ou encore présent...je me suis projetée dans le texte, j'ai ressenti...merci pour ce magnifique partage.
Ah finalement, même en ayant pensé être un jour présidente, j'ai gardé un coeur :-)
Je te souhaite une magnifique journée, à très bientôt
Répondre
A
mais bien sûr que tu as du cœur, j'en ai jamais douté :) mony écrit toujours de très jolis texte emplis de tendresse contrairement à moi qui rentrerai dans le lard de certains , je te rassure, tu n'en fais pas partie c'est pourquoi, je vais m'amuser à lire tes essayages . Merci Florence et bonne semaine
N
Superbe texte !
Répondre
A
Mony a déposé un merci pour toi ainsi que tous ceux et celles qui ont mis un commentaire, je fais de même Nat : Merci
M
Les souvenirs sont le reflet de ce qui a animé notre vie
beau texte, toujours riche et sobre à la fois
Merci pour ce partage
bisous
michel
Répondre
A
Tu sais que j'aime partager mais parfois je suis prise dans mes trucs et machins si bien que le temps passe et ... j'oublie un temps pour mieux revenir . Merci Michel et bises
F
un très joli texte
Répondre
A
Mony a déposé un merci en commentaire, je te le transmets . Amitié
M
Merci à tous et particulièrement à toi, Aimela, pour ton amitié fidéle.
Répondre
A
Je suis très heureuse d'avoir une amie comme toi et je ne tiens pas à te perdre, cela me ferait trop mal. Merci Mony . Je serai quelque temps sans pouvoir me rendre sur miletune mais je penserai à toi et à Emma entre 2 répétitions. Bises
C
C'est vraiment sensible et sincère, mais tout le monde n'a pas la chance d'avoir un papa comme ça et c'est dommage.
Bravo à Mony et à toi aussi pour le partage.
Bon week-end.
Répondre
A
C'est vrai que tous les papas ne sont pas ainsi malheureusement. le mien était gentil mais trop souvent "absent". Merci Clara et bonne semaine
Q
C'est un texte magnifique... très émouvant.
Merci, Mony et merci à toi qui l'accueilles ici.
Répondre
A
c'est toujours un plaisir pour moi de partager avec mes amis :) merci Quichottine et bises
R
je suis secouée de frissons.....moi qui ne m'émeut pas si facilement que ça. Merci. Bisesssssssss
Répondre
A
C'est qu'elle écrit très bien mon amie Mony :) Merci Renée et bises
R
C'est magnifique!!! Merci ony pour ce très joli texte, à la fois tendre et fort. Bisous à toutes les deux.
Répondre
A
Merci Rébecca pour t'être arrêtée sur le joli texte de Mony , bises
R
* Merci Mony