Soleil, je t'aime ( Catherine)

Publié le par Aimela

soleil-couchant

 

 

 

Soleil, je t'aime

 

 

Hier, nous étions sur la plage, sur le sable, toi et moi.


C'était toi, c'était moi, c'était hier.


Aujourd'hui, c'est comme si c'était hier.


Nous revenons à notre amour, chaque jour, l'été indien.


L'été indien. Fidèle à toi, je largue les amarres.


Comme un bateau ivre, je te laisse diriger la voile.


Souvent, je me bats contre les moulins à vent.


Je n'oublierai jamais tous ces étés passés avec toi, à la mer.


Le soleil brûlant ta peau dorée et moi, me faisant bronzer.


Comment ne pas oublier ce petit restaurant où nous avons déjeuné, près des immenses plages de la Manche et où pour la première fois, j'ai mangé du calamar ?


Nous avons ri, tu m'as embrassé, baisers de velours puis nous nous sommes baignés, je n'avais pas peur des vagues.


Je respirais l'iode, tu sentais le sel .


Mais parfois, il m'arrive de pleurer d'amères larmes parce que je veux te préserver et je n'ai pas toujours l'impression d'y arriver.


Je suis comme un oiseau, j'aimerai voler de mes propres ailes mais c'est moi qui te brise les ailes et t'empêche de voler.


Que les nuages se dissipent autour de nous !


Il faut que nous nous battions.


Peut-être, aurons-nous l'occasion de nous retrouver au bord d'un étang, tapis dans les roseaux, avec ce soleil couchant.

 

Catherine

 

Album-blog-2 1674

                                                        Catherine lisant un poème  de Victor Hugo

 

 Catherine  faisait partie de mon petit atelier et comme dans son  texte, elle a larguée les amarres, son coeur   trop  plein   d'amour s'est brisé  d'un coup  nous laissant, nous ses amis dans le désaroi le plus total. 


Tu aimais l'écriture, le théâtre, tu devais  lire ton " Fernand" dont tu étais très fière ainsi que  jouer quelques sketchs  avec moi  hier. Le destin en a décidé autrement   Tu vas nous manquer  petit oiseau  mais peut-être que tu es plus heureuse là où tu es maintenant . Un jour peut-être ... Nous nous retrouverons 

 

 

 

 





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> <br /> je suis de tout coeur avec toi Aimela. Ton hommage envers ton amie Catherine prouve combien elle comptait pour toi. J'espère que là où elle est maintenant, elle a trouvé le repos et le bonheur<br /> qu'elle mérite. Bisous.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Catherine était une femme adorable, on ne pouvait que s'attachait à elle. J'espère cincèrement qu'elle a trouvé la paix  là où est est . Merci Babeth et bises<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> EPITAPHE d'une amie partie et qui t'a laissé un vide<br /> <br /> <br /> tu sais que tu la reverras<br /> <br /> <br /> Bisous.....michel<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Oui  Catherine  laisse un grand vide mais j'ai des textes, des photos et même sa voix, un ami  m'a envoyé un enregistrement  qu'elle avait fait l'année dernière , c'est peu de<br /> chose mais ainsi, elle restera  vivante . Merci Michel et bises<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> Il te restera les souvenirs de ces moments heureux mais que c'est douloureux de voir partir les êtres aimés...<br /> <br /> <br /> Prends soin de toi, bisous Aimela.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Catherine me manquera ainsi qu'à tous ses camarades du petit atelier d'écriture du quartier. Oui, c'est douloureux  mais le principal c'est qu'elle soit en paix ...Enfin. Merci Sophie <br /> et bises<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Magnifique texte et chaque lecture est comme<br /> <br /> <br /> un délicieux breuvage  rempli de frisson ...<br /> <br /> <br /> Elle va me manquer mais nous avons la chance<br /> <br /> <br /> de la rencontrer et d'avoir pu faire, avec elle, un petit<br /> <br /> <br /> bout de chemin et rien pour cela, Catherine,<br /> <br /> <br /> je t'en remercie ! Bisou Aimela<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Elle va me manquer aussi  ainsi qu'aux autres  camarades de notre petit atelier. Elle était avec toi , la plus fidèle  de notre essai manqué de théâtre.  Quels bons moments de<br /> rires  nous avons eu tous les 3 . Je ne pouvais pas laisser sous silence  son départ, c'était au dessus de moi. Je l'aimais bien tout comme toi  et nous penserons à elle . Merci<br /> Philippe  et bises<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> le texte est tres beau mais la fin est tres triste et je pense a cette personne dont la vie s'est eteinte<br /> <br /> <br /> amitiés martine<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Oui , c'est triste, Catherine nous a quitté de façon si brutale mais j'espère qu'elle est en paix là où elle est . Merci  Jacques  et amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> C'est un bel hommage à lui rendre.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Elle est partie sans un mot, sa famille n'a prévenu personne, il n'y a eu qu'un entre-filet dans la chronique  décés  d'un  journal. Je ne pouvais pas la laisser  ainsi, elle<br /> méritait tant ... Merci Solange<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> merci Martine , d avoir rediger le texte de Catherine en sa mémoire , la ou elle se trouve elle trouvera enfin le repos esperons le<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Personne ne nous a prévenu, c'est parceque je m'inquiétais  qu'Isabelle a téléphoné au centre qui s'occupait d'elle qu'on a su . Nous y croyions pas mais l'avis dans un journal  nous a<br /> confirmé. On n'a pas pu l'accompagner alors le moindre chose que j'ai pu faire , c'est  de  taper son texte et le déposer sur mon blog. Je sais que cela lui aurait fait plaisir. Elle<br /> était si heureuse lorsque j'avais mis " Fernand".  Elle ne souffre plus et c'est le principal  mais quel vide pour nous. Merci Martine et bises<br /> <br /> <br /> <br />