Sous la lune bleutée

Publié le par Aimela

Pour miletune

 Sous la lune bleutée

 

Sous la lune bleutée, deux êtres sont accrochés l'un à l'autre pour ne pas basculer

Les ombres fuyantes des feuilles laissent un goût d'angoisse sur une ligne jaune appliquée sur le sol. Ne pas se garer. Ils devraient en prendre acte. Ils dérangent la porte qui ne demande qu'à s'ouvrir... Ne pas doubler … Qui double l'autre ici ? Ils ont là accrochés, chacun à son portable pour ne pas disparaître totalement. Ces petites lumières dans la nuit est la preuve qu'ils existent .

 

S'accrocher à n'importe quoi ou à n'importe qui, L'un apportant à l'autre le point d'appui au cas où... C'est si fragile une vie. Un regard posé une seconde sur une porte sombre et c'est la fin, elle s'ouvrira sur l'infiniment inconnue de la mort .

 

Où est l'amour dans cette scène ? Nulle part. Ce sont justes deux corps, deux portables accrochés à l'instant. Il n'y a pas d'âme, il n'y a pas d'espoir . Ils sont là englués dans leur MOI intime sans le partager . Partager c'est aimer mais plus personne n'aime l'autre et là bas ...Au loin, voir très loin, les gens ne s'accrochent pas . Ils vivent libres de toute angoisse. Ils n'ont rien, ils ont tout ...

 


 

auteur : Bansky

auteur : Bansky

source >>> clic (modifié)

Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

Quichottine 30/12/2014 19:12

Ils 'accrochent l'un à l'autre... et si l'amour est là, ils seront éternels.
Sans l'amour, rien n'existe, hélas, rien n'est possible.

aimela 01/01/2015 11:30

J'espère pour eux que l'amour est là sinon c'est la fin de leur couple . Merci Quichottine et bises

Mony 30/12/2014 12:35

Ils sont un point d'appui l'un pour l'autre, et c'est déjà beaucoup.

aimela 01/01/2015 11:28

Cela peut être une moindre consolation ( sourire) ; Merci Mony et bises

Solange 29/12/2014 16:35

En voulant sociabiliser on est souvent encore plus seul.

aimela 01/01/2015 11:17

On est jamais aussi seul que maintenant avec tous ces appareils :( Merci Solange

emma 29/12/2014 11:30

lucide et quand même très noire cette analyse, cette schizophrénie corps/esprit fait écho à la séparation amour/sexe, heureux ceux qui sont unifiés !

aimela 01/01/2015 11:16

Lorsque je vois plein de gens qui ne quittent pas leur téléphone de leur journée, cela me fait froid. Si j'en ai , il ne me sers que lorsque je sors et que je suis dans une mauvaise situation et qu'il n'y a plus de cabines ; sinon , il est au fond de mon sac ( rires) Merci Emma et bises

flipperine 28/12/2014 16:52

les gens avec le progrès ne se rencontrent plus comme avant

aimela 29/12/2014 11:10

C'est vrai que l'on se rencontre moins mais j'essaie tant que possible de sortir et faire des choses pour ne pas perdre les liens physiques avec mes relations bien en chaire :) Merci Flipperine et bonne fin d'année, Amitié

liedich 28/12/2014 15:53

Bonjour Joli Prénom, j'ai relu, et relu... J'ai aimé ce non sens imbécile des êtres sans commun, sans partage comme tu le dis. J'ai vécu et souffert un instant et puis j'ai souri me disant que tu lirais mes mots, que tu les porterais à ton émoi en te disant, lui, au moins...
Pauvre fou. Qu'importe. Là, dans le mur, dans chaque interstice, j'ai déposé une lettre. Rassemble les. Elles forment un mot qui est pour Toi, un mot qui brille.
Je te souhaite la douceur de l'instant.
liedich

aimela 29/12/2014 11:08

Je connais ta sensibilité poète et ce manque d'échanges te blesse au très haut point mais il y a quand même un peu de positif, on ne se serait jamais " rencontré" sans ces engins modernes et je n'aurai jamais pu lire tes beaux poèmes. Merci à toi de m'amener dans tes doux vers et de tes gentils commentaires. Bonne fin d'année bien au chaud, le froid est là.

jacques26 28/12/2014 14:17

c'est cela la modernité chaque humain est seul ..............
amitiés martine

aimela 29/12/2014 11:03

La modernité a du bon mais du mauvais aussi, gardons le bon avec des rencontres telle la tienne même si elle est virtuelle , cela en est une bonne :) Merci pour tout Jacques