Suzanne Valadon

Publié le par Aimela

Article réédité

180px-Suzanne Valadon Photo
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marie-Clémentine Valade, dite Suzanne Valadon, née le 23 septembre 1865 à Bessines-sur-Gartempe et morte le 7 avril 1938 à Paris, est une peintre française. Elle est la mère du peintre Maurice Utrillo.


Fille naturelle d’une blanchisseuse, Suzanne Valadon devint acrobate de cirque à quinze ans (1880), jusqu’à ce qu’une chute mette fin prématurément à cette activité. Dans le quartier de Montmartre où elle était établie avec sa mère, puis son fils naturel, le futur peintre Maurice Utrillo qu'elle eut à l'âge de 17 ans, elle eut la possibilité de s’initier à l’art.

Son genre de beauté attira le regard des artistes et elle devint leur modèle, les observant en posant et apprenant ainsi leurs techniques. Elle fut le modèle de Henri de Toulouse-Lautrec, Edgar Degas, Pierre-Auguste Renoir et Pierre Puvis de Chavannes, nouant des relations avec certains. Habituée des bars « mal famés » de Montmartre où la bourgeoisie parisienne venait « s’encanailler », Toulouse-Lautrec durant cette période fit d’elle un portrait célèbre, intitulé La Buveuse.

Degas remarqua les lignes vives de ses dessins et peintures et encouragea ses efforts. Elle connut de son vivant le succès et réussit à se mettre à l’abri des difficultés financières de sa jeunesse, pourvoyant aux besoins de son fils Maurice.

Suzanne Valadon peignit des natures mortes, des bouquets et des paysages remarquables par la force de leur composition et leurs couleurs vibrantes. Elle est aussi connue pour ses nus. Ses premières expositions au début des années 1890 comportaient principalement des portraits, parmi lesquels un d’Erik Satie avec qui elle eut une relation en 1893. Il lui proposa le mariage au matin de leur première nuit. Elle fut la seule relation intime de celui-ci, le laissant, comme il dira, avec « rien, à part une froide solitude qui remplit la tête avec du vide et le cœur avec de la peine ». En 1894, Suzanne Valadon fut la première femme admise à la Société Nationale des Beaux-Arts. Perfectionniste, elle pouvait travailler plusieurs années ses tableaux avant de les exposer.

À la fin de sa vie, Suzanne Valadon se lia d'amitié avec le peintre Gazi le Tatar.

Suzanne Valadon mourut le 7 avril 1938, entourée de ses amis peintres André Derain, Pablo Picasso et Georges Braque, et fut enterrée au cimetière parisien de Saint-Ouen.

Ses œuvres sont conservées dans de nombreux musées, dont le musée national d'art moderne, Centre Georges-Pompidou, Paris et le Metropolitan Museum of Art, New York.

485px-Suzanne valadon 

  bouquet de fleurs 1928                    
329px-Suzanne Valadon - Portrait d'Erik Satie 

  portrait :Erik satie 1893                      

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clara65 11/10/2017 10:39

Merci d'être passée chez moi, je ne suis plus trop sur les blogs depuis quelques temps, pour diverses raisons. Tu as bien fait de parler de cette femme, personnalité hors du commun que je connaissais surtout de nom. On ne parle jamais assez des femmes.
Je suis allée manifester hier bien que je sache que cela ne changera pas grand-chose, hélas !
Bien amicalement.

aimela 11/10/2017 13:39

C'est vrai que l'on ne parle pas beaucoup des femmes dans les arts surtout peinture et sculpture) et pourtant, il y en a eu qui avaient un talent fou. C'est sûr que les manifestations ne changeront rien au près du banquier président. Monsieur se prend pour le nouveau Napoléon :( . Merci Clara et bises

Solange 09/10/2017 16:59

Tu as bien fait de la remettre je ne la connaissais pas, c'est très intéressant .

aimela 11/10/2017 13:42

J'ai eu l'occasion de lire sa biographie , elle a eu une sacrée vie qui a bousillé celle de son fils . Merci Solange et bises

Rebecca G. 08/10/2017 12:12

Article fort intéressant! :)

aimela 11/10/2017 13:45

Merci Rébecca, :) Je continue à lire (avec délice) ton roman. Je ne comprends pas pourquoi les éditeurs n'ont pas édité ; ils ont loupé là une petite pépite . Bises

Michel 08/10/2017 09:36

coucou
Déjà commenté en 2009
Bisous
Michel

aimela 11/10/2017 13:46

Je sais que tu as déjà commenté, tu es de mes plus fidèles lecteurs depuis le début de mon blog :) Merci Infiniment Michel et bises

Renée 07/10/2017 16:11

merci pour cette jolie présentation Aimela bises

aimela 11/10/2017 13:46

Merci Renée d'avoir commenté : Bises

emma 07/10/2017 14:54

merci de nous raconter la vie agitée et passionnée de cette belle artiste

aimela 11/10/2017 13:48

J'ai eu l'occasion de lire sa biographie ( trouvée à la bibliothèque) et on peut dire qu'elle a eu une vie très agitée au détriment de son fils . Merci Emma et bises

Quichottine 07/10/2017 10:20

Je n'avais pas intégré qu'elle était la mère d'Utrillo.

Merci pour cette page réédité.
Bises et douce journée.

aimela 11/10/2017 13:50

Et oui, elle était la mère d'Utrillo mais le pauvre a eu une vie très difficile tant elle le "bouffait" :( Merci Quichottine et bises

tony.. 03/01/2010 19:07


tous mes bons voeux santé et bonheur
amitiés
tony


Aimela 04/01/2010 10:57


Merci Tony, amitié


liedich 01/01/2010 19:35


Je me disais que peintre de mére en fils voire en famille devait être quelque chose de vraiment spécial mais en fait.... par  contre le nom de Valadon me dit autre chose, connaitrais tu un
homonyme ?


Aimela 02/01/2010 12:13


Non , je ne connais pas d'homonyme  mais peut-être avais tu entendu  parler de Suzanne sans savoir qui elle était et ce qu'elle faisait. Je parlerai de son fils  un de ces
jours  et comme tu dis  c'est spécial mais non dans la peinture qui est classique, là je parle de sa vie .
Merci Liedich et amitiés


le musicien du dimanche 30/12/2009 16:35


Tres bonne idée si tu parles du fils car je pense sincerement que ce qui relie les deux (en plus et malgré le fait qu'il soit devenu fou a cause d'elle) est justement certaine utilisation de la
couleur -pas toujours certes- mais surtout la façon de détourer les figures avec un trait noir plus ou moins prononcé comme si la peinture etait un miracle que l'on pouvait a peinte toucher, le
pinceau tremblant.
J'ai d'abord admiré utrillo avant de prendre connaissance ce sa mere...il y a eu une expo sur les deux que j'ai ratée, malheureusement.


Aimela 31/12/2009 14:25


Je ferai un article  sur Utrillo  un de ces jours car il est très intéreesant . Merci Musicien et bonne année