Un bruyant atelier

Publié le par Aimela

 PICT0555

Trouver une histoire qui a du sens n'est pas dans la tête de Léontine surtout qu'il y a un bruit incessant dans l'atelier. Elle décide de sortir et se rend au bord de la mer. Le soleil paniqué par les réactions de Léontine en colère se cache derrière l'ombrelle que tient délicatement la jeune femme. Léontine s'assoit sur le muret . Les pieds dans l'eau , elle rêvasse. Au loin les bateaux font tache, les poissons décolorés boivent la tasse d'huile nauséabonde. C'est fichu, ils ne feront pas la course du « vent des globes »



Les peintres au bord de l'image scrutent plus Léontine que les bâtiments au fond, il faut dire qu'elle est appétissante Léontine dans sa robe d'organdi blanche...



Stop ! Réveille toi, il n'y a plus de bruits, tu peux écrire. Oui mais quoi ? Léontine envahie d'une migraine insistante n'a plus d'inspiration. Celle ci s'est débranchée …

 



Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

Sagine 10/02/2014 10:46


ce que je la comprends !

Aimela 19/02/2014 11:06



Ce jour là, le bruit 'était vraiment  insupportable et pas facile de se concentrer   Merci Sagine et
bises 



annick 08/02/2014 18:41


.. continue  de réver Léontine , toutes  ces  tâches  blanches  de l'écume du bord de la vague qui s'effondre  sur le  sable va se  colorer des 
rires  des  enfants  du claquement des  voiles, du  bonheur de  ceux  qui l'ont  vu .. le vent, le vent est  ton ami .


Rève  Léontine , rève


 


Anik

Aimela 10/02/2014 19:00



Oui le vent est mon ami mais  en ce moment il exagère un peu  Merci Annick, et bises 



flipperine 06/02/2014 16:11


pauvre Léontine et sa migraine

Aimela 06/02/2014 21:45



Ce jour là, c'était le tintamarre dans l'atelier er Léontine  ne pouvait plus écrire  Merci
 Flipperine et amitié



Mony 06/02/2014 14:00


Vite, il l'y faut retourner au pays des rêves

Aimela 06/02/2014 21:47



Il ne tiendrait qu'à moi, j'y serai toute la journée dans les rêves seulement, il faut bien  vivre les tristes réalités de la vie réelle  Merci Mony et bises 



michel 05/02/2014 22:48


Pauvre Léontine, voila ce que c'est de rêver


Mais, c'est tellement bon de révasser et : de se débrancher


Belle petite histoire


bisous.....michel

Aimela 06/02/2014 21:49



Léontine a été  de ma méchante humeur  ce jour là à l'atelier   et pour  la sortir il m'a fallu déconnecter   du lieu  Merci Michel et bises 



Nina Padilha 05/02/2014 11:18


Une inspiration débranchée ? Intéressante phrase...

Aimela 06/02/2014 21:51



On peut dire que c'était vraiment débranché, il m'a fallu faire violence pour écrire quelque chose ce jour là  Merci Nina et bises 



jacques 05/02/2014 11:06


léontine un vieux prénom , bien joli au demeurant


amitiés martine 

Aimela 06/02/2014 21:52



Ce jour là à l'atelier d'écriture c'est le seul prénom qui  a bien voulu sortir de mon crayon   Merci Jacques et amitié