Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

83 articles avec mes- poemes-et-slams

Drôle de monde

Publié le par Aimela

slam réédité

Drôle de monde

Il fait chaud en cet fin d'été, le soleil brille,

Mon cerveau fatigué, usé part en vrille.

Des champs, des forêts, quelques fois des villes,

Tout écrire dans un carnet m'est difficile.

Incapable de me situer, dans les méandres, je me perds

Au milieu du labyrinthe je suis foutue, tout est vert.
Pourtant cette couleur m'est devenue moins hostile

Depuis que j'y ai trouvé des avions fossiles.

Une semaine à me promener avec la caravane

Sans trouver malheureusement de bananes.

Nous ne sommes pas en Afrique mais en France

En principe pays du bon goût et de l'élégance

La Loire , grande dolente, langoureusement, se repose

Moi, assise sur une de ses berges, je me pose

Anne , ma sœur Anne ne vois-tu rien venir 

De ta tour où l'horizon à ne plus finir ?
La radio à la voix monocorde ronronne,

C'est sur, je la déteste, ici il a maldonne.

Des brides de phrases me parviennent dans mon ennui

La vie, le temps, sous le choc se sont enfuis

Des vagues d'émissions dont je mélange tout,

En haut dans mon ciel les rapports sont fous.

Aucun lien entre Arthur et la voiture volante

Il n'y a rien à voir mais ma cervelle affolante

Mêle et démêle sans succès les mots abracadabrants.

Bruxelles envahie par les cyclistes flamants..
Gagner, faut gagner disent les parisiens désabusés

Mais en foot, il y a deux équipes bien futées.

Et si Rimbaud prenait Bruxelles au lieu de l'Afrique

Ce serait quelques part, un monde métaphysique.

Les cyclistes se retrouveraient à Paris pour jouer au foot
Les marseillais s'envoleraient avec la voiture au bout de la route

Pourquoi pas dans ce cas, tout renverser, je me retrouverai

A parler avec des arbres , danser avec les feux follets

A jouer avec mes joujoux, sur des cailloux sous la houlette des hiboux

C'est très joli ma foi, il ne manque dans l'inventaire que les bijoux 

 

2008
 

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Partager cet article

Repost 0

Les mots dits

Publié le par Aimela

Poème réédité

Je sais ce sont encore des délires mais j'assume ( rires)


Je n’ai malheureusement aucun souvenir de mon enfance

Qui puissent être dits en toute sérénité, j’en suis découragée.
 
Ne me laissez pas je vous prie, dans ce très grand trouble,

Je ne veux surtout pas boire un coup et voir double.
 
Ce passé que je cherche continuellement à oublier,

Ne m’obligez pas, je vous prie à le ressasser sans arrêt.
 
C’est pourquoi, je viens crier   aujourd'hui, vengeance

Pour tout le mal que j’ai subi et dont j’ai souffert, hélas !

Ma vie est trop pleine de vides, mon dieu que je suis lasse.

Je vous raconterai bien des histoires de princes charmants,

Mais mes princes étaient tout sauf marrants

J’aurais bien aimé aussi parler de mes amis les rhinocéros,

Seulement, je n’ai rien à vous donner, pas même un os.

Ce n’est pas drôle du tout, de prendre une belle page

De la caresser de ma plume et écrire des mots doux

Je ne peux exprimer dessus que mon dépit et ma rage.

Il ne sort que des bêtises à rendre les lecteurs fous

A continuer ainsi mes délires,le webmaster me casera dans le garage.

Il a beau être élégant et compréhensif, je mérite une punition

Je n’aurai le droit pour déjeuner, qu’à un morceau de saucisson.
 
Il fallait bien le placer, ce mot idiot ailleurs que dans une pendule

Pourquoi, n’a t-il pas mis à la place et pour que cela soit joli, libellule

J’aurai adoré créer un poème dans un livre relié de cuir

Je devrais rougir de détourner ainsi les propositions et m’enfuir

Mais cela m’amuse énormément de vous rendre tous complices.

J’affronterai courageusement les menottes de la justice

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Partager cet article

Repost 0

Déchéance

Publié le par Aimela

Comme nous sommes   en plein dans une période électorale , je vous  remets un vieux slam qui parle du sujet. Rien n'a changé depuis  ce texte  malheureusement  

 

 

Les mots à utiliser étaient :

 

 

Absence - Souffrance - Déchéance - Extravagance - Expérience - Volontiers - Indifféremment - Exceptionnel - Décomposé -Egorger - Sourire - Jubiler - Lamentable - Formidable - Simuler - Courroux - Persuasif - Pouvoir - Exacerbé - Lancinant - Alchimie - Communautaire - Enchaîner – Tourbillon

 

Déchéance

 

Je suis petite et point d'expérience pour parler politique

 

C'est dans un petit conte que je ferai la critique.

 

Sous la forme d'un  mini slam, vous tirerai les larmes;

 

Je ne veux point qu'en colère vous utilisiez les armes

 

Il en a plus que marre Malbrough de partir en guerre,

 

De se battre avec les siens dans la vie communautaire.

 

De gentils princes se sont proposés , sourires devant

 

Ils n'ont pas fait le poids face aux formidables princesses.

 

A défaut d'être charmantes, elles ont de longues dents.

 

Elles veulent le pouvoir et font tout pour l'obtenir,

 

Tenez vous bien les mecs, vous savez à quoi vous en tenir.

 

Elles sont prêtes à s'égorger, mon Dieu quelle bassesse.

 

Le parti descend de plus en plus dans la déchéance,

 

Plus personne pour défendre le petit peuple en souffrance.

 

Pendant le temps d'un mois de mars décomposé

 

Où la crise se fait plus lancinante et exacerbée.

 

Notre bon et exceptionnel  roi qui ne s'appelle pas Dagobert

 

N'ayant pas eu l'extravagance d'enfiler sa culotte à l'envers.

 

Nous pond comme une poule sur le mur de lamentables lois.

 

N'ayant aucun frein en l'absence d'une opposition de bonne foi.

 

Il jubile du haut de son trône, il n'a que faire du courroux de la rue;

 

Il traite Indifféremment, les pauvres, les animaux et les rivières en crue.

 

Persuasif, il entraîne volontiers les richesses dans un tourbillon de désirs.

 

Quel bel alchimie pour lui d'enchaîner stars, pognon et plaisirs.

 

Plus besoin de simuler, on sait qui il est et les princesses avec

 

Deux nanas au long bec feraient mieux de nous aider à rester au sec

 

 

 

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>