Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

82 articles avec mes- poemes-et-slams

Les mots dits

Publié le par Aimela

Poème réédité

Je sais ce sont encore des délires mais j'assume ( rires)


Je n’ai malheureusement aucun souvenir de mon enfance

Qui puissent être dits en toute sérénité, j’en suis découragée.
 
Ne me laissez pas je vous prie, dans ce très grand trouble,

Je ne veux surtout pas boire un coup et voir double.
 
Ce passé que je cherche continuellement à oublier,

Ne m’obligez pas, je vous prie à le ressasser sans arrêt.
 
C’est pourquoi, je viens crier   aujourd'hui, vengeance

Pour tout le mal que j’ai subi et dont j’ai souffert, hélas !

Ma vie est trop pleine de vides, mon dieu que je suis lasse.

Je vous raconterai bien des histoires de princes charmants,

Mais mes princes étaient tout sauf marrants

J’aurais bien aimé aussi parler de mes amis les rhinocéros,

Seulement, je n’ai rien à vous donner, pas même un os.

Ce n’est pas drôle du tout, de prendre une belle page

De la caresser de ma plume et écrire des mots doux

Je ne peux exprimer dessus que mon dépit et ma rage.

Il ne sort que des bêtises à rendre les lecteurs fous

A continuer ainsi mes délires,le webmaster me casera dans le garage.

Il a beau être élégant et compréhensif, je mérite une punition

Je n’aurai le droit pour déjeuner, qu’à un morceau de saucisson.
 
Il fallait bien le placer, ce mot idiot ailleurs que dans une pendule

Pourquoi, n’a t-il pas mis à la place et pour que cela soit joli, libellule

J’aurai adoré créer un poème dans un livre relié de cuir

Je devrais rougir de détourner ainsi les propositions et m’enfuir

Mais cela m’amuse énormément de vous rendre tous complices.

J’affronterai courageusement les menottes de la justice

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Partager cet article

Repost 0

Déchéance

Publié le par Aimela

Comme nous sommes   en plein dans une période électorale , je vous  remets un vieux slam qui parle du sujet. Rien n'a changé depuis  ce texte  malheureusement  

 

 

Les mots à utiliser étaient :

 

 

Absence - Souffrance - Déchéance - Extravagance - Expérience - Volontiers - Indifféremment - Exceptionnel - Décomposé -Egorger - Sourire - Jubiler - Lamentable - Formidable - Simuler - Courroux - Persuasif - Pouvoir - Exacerbé - Lancinant - Alchimie - Communautaire - Enchaîner – Tourbillon

 

Déchéance

 

Je suis petite et point d'expérience pour parler politique

 

C'est dans un petit conte que je ferai la critique.

 

Sous la forme d'un  mini slam, vous tirerai les larmes;

 

Je ne veux point qu'en colère vous utilisiez les armes

 

Il en a plus que marre Malbrough de partir en guerre,

 

De se battre avec les siens dans la vie communautaire.

 

De gentils princes se sont proposés , sourires devant

 

Ils n'ont pas fait le poids face aux formidables princesses.

 

A défaut d'être charmantes, elles ont de longues dents.

 

Elles veulent le pouvoir et font tout pour l'obtenir,

 

Tenez vous bien les mecs, vous savez à quoi vous en tenir.

 

Elles sont prêtes à s'égorger, mon Dieu quelle bassesse.

 

Le parti descend de plus en plus dans la déchéance,

 

Plus personne pour défendre le petit peuple en souffrance.

 

Pendant le temps d'un mois de mars décomposé

 

Où la crise se fait plus lancinante et exacerbée.

 

Notre bon et exceptionnel  roi qui ne s'appelle pas Dagobert

 

N'ayant pas eu l'extravagance d'enfiler sa culotte à l'envers.

 

Nous pond comme une poule sur le mur de lamentables lois.

 

N'ayant aucun frein en l'absence d'une opposition de bonne foi.

 

Il jubile du haut de son trône, il n'a que faire du courroux de la rue;

 

Il traite Indifféremment, les pauvres, les animaux et les rivières en crue.

 

Persuasif, il entraîne volontiers les richesses dans un tourbillon de désirs.

 

Quel bel alchimie pour lui d'enchaîner stars, pognon et plaisirs.

 

Plus besoin de simuler, on sait qui il est et les princesses avec

 

Deux nanas au long bec feraient mieux de nous aider à rester au sec

 

 

 

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Partager cet article

Repost 0

Dormir et ...

Publié le par Aimela

Poème réédité

 

 

Ils avaient follement aimé
 

Faire comme les autres.


Parler  littérature, peinture


Dans le soir qui tombait.
 

Esquisser un geste,


Ne plus s'éloigner l'un de l'autre


La neige doucement tombait


Tel un manteau recouvrant le sol.


Elle, elle pleurait


Sous le gros chêne, au fond


Lui ne la regardait pas


Ses yeux étaient ailleurs
 

Au delà de l'horizon


Loin du quotidien
 

Ses pensées s'étaient envolées


Il ne cherchait pas à les rattraper


Pourquoi le ferait-il ?


Cela ne servait qu'à faire souffrir


Et le mal, y en a trop... Partout


Il voulait dormir


Seulement dormir et...oublier
 

Il s'allongea dans la neige toute fraîche


Laissant une empreinte de chaleur.


Elle s'approcha,
 

S'allongea près de lui
 

Et tous deux s'évadèrent... Doucement.


Mars 2009

 

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>