Dialogue familial

Publié le par Aimela

TRISTE SCÈNE DE LA VIE

 

Il est vingt heures dans un appartement ou une maison quelque part en France, la famille s’est réunie devant la télévision pour les informations.

 Personnages : Une mère, ses fils, le présentateur télé

 

 

 Présentateur - Bonsoir mes dames et messieurs, ce soir on va commencer notre journal, par un drame familial. Un jeune homme de 15 ans a tué son père et sa mère. On ne connaît pas encore les motifs de ce drame à l’heure où je vous parle.

 

 

Ludo - Encore un petit con gâté que ses parents ont cessé de pourrir d’avantage, n’ayant plus de pognon pour ce faire.

 

 

Hervé - Tu devrais dire un camé, il n’y a qu’eux pour faire ça. A moins que ce ne soit un schizo.

 

 

Ludo- Pourquoi un schizo ? Pourquoi veux tu que ce soit un schizo ? Qu’est qu’ils t’ont fait pour les accuser ?

 

 

Hervé ( le regard méchant) - A moi, rien mais à maman si, n’est-ce pas maman ?

 

 

La mère - A moi non plus, ils n’ont rien fait. Je me demande pourquoi tu dis ça Hervé.

 

 

Hervé - Ils ont dû te déranger puisque tu m’as fait enfermé à l’asile.Qu’est-ce que c’est cette mère qui enferme ses enfants ?

 

 

La mère - Attends Hervé, tu étais malade, il fallait te soigner et tu ne voulais pas voir de médecin. Je l’ai fait pour te sauver la vie.

 

 

Ludo - Et nous sauver aussi. Tu ne te rendais pas compte de ce que tu racontais. Petite maman était très mal de te voir comme ça.

 

 

Hervé - Dites plutôt que c’est pour m’empêcher de partir.

 

 

Ludo - Maman ne nous a jamais refusé qu’on parte et d’aller où on veut et tu le sais. Alors, si tu veux partir avec les extra-terrestres, pars.

 

 

La mère - Arrêtez tous les deux. Je ne veux plus entendre parler de tout cela.

 

 

Hervé (qui commence une crise) -  C’est un complot, vous me cachez la vérité, mais un jour, je saurais tout et cela fera très mal.

 

 

Ludo - Quel complot ? Arrête de délirer et de faire de la paranoïa.

 

 

La mère(à Ludo) - Ce n’est plus la peine de lui parler, il ne t’écoute plus. Tu auras beau dire, son esprit est ailleurs.

 

 

 Ludo  (triste) - Tu vois maman, je te l’avais dit  que Ludo  sera toujours cinglé et qu’il continuera ses délires. Toi, tu me certifiais que les médicaments l’en empêcheraient, mais c’est faux

 

 

La mère - Une mère ne peut s’empêcher d’espérer qu’un jour, son fils redeviendra normal. Qu’il pourra vivre de nouveau comme tout le monde.

 

 

Hervé- Ne l’écoute pas Ludo, c’est une mauvaise mère. (se tournant vers sa mère)Tu n’es plus ma mère, tu es trop nulle. Un jour, je partirai et plus jamais tu me reverras tout comme tu ne vois plus ta fille, ta seule fille.

 

 

La mère - Je refuse d’entendre cela Hervé, je veux que tu me respectes. Je suis ta mère et comme telle, je veux que tu t’excuses.

 

 

Hervé- De quoi ? Je ne t’ai pas insultée ni traitée de naine comme le fait Ludo

 

 

La mère- Ce que me dit Ludo n’est pas méchant, il me taquine car je suis petite. Toi, tu me reproches  de choses et cela je ne l’accepte pas. Je ne suis pas responsable de tous tes malheurs.

 

 

Hervé - Excuse moi maman, de ce que je t’ai dit mais j’ai tellement mal. Mal à en crever.

 

 

La mère - Je sais que tu as mal mais comme je te l’ai dit, je n’y suis pour rien. J’essaie de faire ce que je peux pour toi mais il te faudra me respecter. Tu as entendu ?

 

Hervé - Oui maman.

  2001

Commenter cet article

michel 12/08/2016 10:58

j'avais déjà mis une com
ton article est splendide et reflète la vie telle qu'on ne voudrait la vivre
bisous
michel

aimela 12/08/2016 16:01

merci Michel et bises

Clara65 11/08/2016 07:15

Difficile de vivre à côté de personnes mentales qui ne sont malheureusement pas assez prises en charge par la psychiatrie. Il y a très peu de places en France pour ces personnes-là.
Je plains cette pauvre mère qui, en plus, est fâchée avec sa fille.
J'espère que tu vas bien, amicalement.

aimela 12/08/2016 16:05

Mal prises en charge et cela ne va pas s'arranger vu les programmes que l'état met en oeuvre dans les hopitaux . Tout devient catastrophique :(
Merci Clara et bises

jazzy57 10/08/2016 18:40

Pas facile en effet de supporter la maladie d'un fils quand celle - ci est mentale . La médecine équilibre comme elle peut mais on n'est jamais à l'abri des rechutes .
Bien vu ce texte .
Bonne soirée
Bisous

aimela 12/08/2016 16:07

Et il y a eu rechute après 16 ans de soins avec des répercussions sur des innocents malheureusement :( Pour les parents c'est l'enfer que je ne souhaite même pas à mon pire ennemi . Merci Jazzy et bises

Rebecca G. 08/08/2016 22:42

Eh bien... pas très gai, tout ça...! :(

aimela 10/08/2016 10:49

Ce n'est malheureusement que la triste réalité de la vie seuls les noms ont changé. Merci Rebecca et bises

Renee 05/08/2016 17:37

Pauvre mère qui quoiqu'elle fasse sera toujours jugée par ces enfants qui ne peuvent comprendre son dilemme...Bisousssssssss

aimela 10/08/2016 11:34

On essaie d'être bons parents mais ce n'est jamais assez bien pour les enfants surtout si un d'entre eux est malade malheureusement. Merci Renée et bises

Mony 05/08/2016 12:31

C'est toujours aussi triste et poignant malgré les années qui sont passées. De tout coeur, je souhaite que ce fils, cette mère, retrouvent la sérénité dans leurs relations...

aimela 10/08/2016 11:36

C'est une maladie qui ne se guérit pas malheureusement alors il y a aura toujours des très-bas et des très hauts, il faut faire avec mais que c'est dur . Merci Mony et bises

k 18/12/2010 20:52



J'ai juste oubliée de dire que parfois des mères crèvent de la souffrance de leurs enfants mais aussi de leurs absences


Joyeuses fêtes malgré tout ! une errance de blog m'a fait tomber sur votre site!!!!



Aimela 19/12/2010 11:23



Je crois que la souffrance de leurs enfants  est plus terrible que l'abscence  car malheureusement  ces mères  voient et ne peuvent rien faire pour soulager J'espère que tu auras d'autres errances et que tu reviendras, merci  K . Bonnes fêtes à toi



k 18/12/2010 20:48



Oui juste laisser une porte ouverte pour que nos enfants puissent y revenir ou aussi leur laisser une clef au fond d'une de leur poche...............



Aimela 19/12/2010 11:25



Ma porte est toujours ouverte  pour mes enfants Ils viennent  quand ils veulent ou le peuvent, certains sont
loin .  Merci  K



Solange 16/12/2010 21:30



C'est un beau texte, c'est vrai que ces choses arrivent et souvent dans les meilleurs familles.



Aimela 17/12/2010 08:44



 Que l'on soit de bonne famille ou autre, personne n'est à l'abri  de  n'importe  quelle maladie c'est la vie et il faut faire avec  malheureusement. Merci  Solange
,



michel 16/12/2010 10:26



il faut accepter les différents comportements, sommes-nous irréprochables ???


Que de cas dans les familles, les couples....la vie est parfois difficile


courage à cette mère imaginaire


bisous .michel



Aimela 17/12/2010 08:49



Certaines personnes  vivent la vie comme un long fleuve  tranquille  tandis que que  d'autres ne vivent que les tempêtes, il n'y a pas de justice  mais c'est  la
vie , il faut faire avec . Merci pour tout Michel et bises